Les fièvres typhoïdes (salmonelloses majeurs): Diagnostic et Traitement

I. Définition :    

 bactériémie à point de départ lymphatique due à des bacilles à gram négatif
salmonelloses majeurs : S.typhi (B.d’Eberth) et S. paratyphi A, B, C
maladie à déclaration obligatoire
Maladies infectieuses

II. Épidémiologie:     

1. agent causal    

famille enterobacteriaceae
genre salmonella
flagelle : antigène h
membrane : antigène o = muccopolysaccharides
S.T, paraC = antigène V (capsulaire)

2.  répartition géographique

Répartition géographique thyphoide
rare dans les pays développés
endémique
17 millions/ an
600 000 décès

3. Réservoir naturel :    

strictement humain
excrétion par les selles (malade, porteur)

4. Mode de Transmission : hydrique

directe : 5% = selle,…, mains
indirecte : ++++
    –  Aliments souillés
    –  Eau souillée
    –  Coquillage : fruit de mer, légumes crus contaminés

III. Physiopathologie :    

Absorption orale
Muqueuse intestinale : afflux de macrophage (ingestion de bactérie) dissémination
lymphatique au niveau des gg mésentériques et canal thoracique
Circulation sanguine : phase invasion
Acquisition immunité spécifique (lymphT) Lyse bactérienne
Phase d’état : libération endotoxine + disparition des bactéries

V. Aspects cliniques :    

1. Formes habituelles :    

a.  3 septénaires 

b.  Invasion : 

Début progressif, fièvre crescendo
Céphalées, insomnie asthénie, épistaxis, vertiges
Troubles digestifs, douleur abdominale, constipation
Examen : pouls dissocie, langue saburrale (couverte d’une couche blanchâtre), fosse iliaque droite gargouillante, SPMGI

c.  Phase d’état :  

Fièvre en plateau 40°
Signe neurologiques : somnolence, prostration (tuphos)
Trouble digestifs : diarrhée
Pouls dissocié, taches rosées lenticulaires, angine de Duguet
Clinique fièvres typhoïde

2. Autres formes :    

 Début brutal
Début progressif
Forme symptomatique :
–  Enfant : fièvre 40° un à 2 jours et vomissements
–  Hémorragiques
–  Compliquées

3. Complications    ::::    

Parfois révélatrices

a.  Endotoxiniques : 

Digestives : hémorragie, perforation, péritonite sthénique ou asthénique
Cardio-Vx : myocardite
Neurologique : encéphalite, rare

b. Microbiennes : rare 

Cholécystite : VB lithiasiques
Ostéite chez le drépanocytaire = douloureuse souvent
abcès de rate

V. Diagnostic:    

1. Recherche de contage    

2. Eléments d’orientation :    

VS peu élevée
CRP +++
Leuco-neutropénie (hyperleucocytose chez l’enfant, perforation)
Enzymes hépatiques légèrement élevées PAL, ALAT, gamma GT

3 Eléments  de confirmation:    

∗ Isolement de la bactérie :
–  Hémoculture à partir de la 1ere semaine
–  Coproculture : … ?… ?… inconstante, tardive entre 10 – 20 jours
∗ Sérodiagnostique Vidal – Félix : + dés la 2eme semaine
–  Anti O disparaissent en 2 à 3 mois
–  Anti H : des années
–  Seul anti O > 200 : infection récente

VI. Traitement :    

1. Antibiothérapie :    

a.  Traitement chronique : 

   Phenicolés (Thiamphenicol : 50 mg/kg/j)
   Cotrimoxazole 7,5 mg/kg/j
   Amoxicilline : 75 à 100 mg/kg/j
   Atteindre la posologie maximale progressivement pour éviter la lyse bactériennes  endotoxines
   Durée : 15j

b. Fluoroquinolones 

   Traitement de choix chez l’adulte + efficace
   Ofloxacine 200mg ×2 /j    
   Ciprofloxacine 500 ×2 /j

c.  Ceftrixone : IV 75 mg/kg/j Chez enfant  

d. Azithromycine : Si résistances au Fcl 

2. Traitement adjuvant :    

Repos
Corticoïdes si signes toxémiques graves (neurologique, cardio-vasculaires…)
Transfusion si hémorragie
Chirurgie + ATB adaptée si perforation

3. Surveillance:    

Clinique : température, pouls, TA, auscultation cardiaque, examen abdominal, observation des selles
∗ Biologique : NFS, coproculture enfin de traitement

4.  Evolution    ::::    

Bon Pc  ...?.. 95%
Décès : exceptionnel
Portage interstitiel peut persister quelques mois chez certains patients

VII.  prévention:    

1.  collective:     

Déclaration obligatoire 
Isolement du patient
Lavage des mains
Désinfection de linge, selles, chambre

2. Individuelle:

Vaccin polysaccharique Vi protège contre S.typhi et para C , à partir de 2ans
Tolérance bonne
Obligatoire chez le personnel de laboratoire
Conseille = chez le personnel de santé
Les fièvres typhoïdes (salmonelloses majeurs): Diagnostic et Traitement Reviewed by Nabil CH on 02:16 Rating: 5
All Rights Reserved by Cours De Medecine © 2014 - 2016

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.