Dermatophyties de la peau glabre et cuir chevelu

I.Introduction :
-          Infections dues à des dermatophytes : champignons filamenteux qui parasitent la peau et les phanères de l’homme et des animaux et qui épargnent les muqueuses.
-          Vivent au dépend de la couche cornée de l’épiderme et des phanères : kératinophiles.
-          3 genres : * Trichophyton.
                        *Epidermphyton.
                       * Microsporum.
Selon leur habitat d’élection :ils sont anthropophiles, zoophiles et géophiles.
-          Il existe des facteurs favorisants : locaux (humidité, macération, chaleur, hygiène défectueuse, pH alcalin) et généraux (obésité, diabète, atopie, déficit immunitaire SIDA, corticothérapie générale et ttt immunosuppresseurs)
 Sont responsable de :
* Teignes du cuir chevelu : contagieuses+++
- Teignes tondantes : microsporiques et trichophytiques.
- Favus.
- Teignes suppurées.
* Dermatophyties de la peau glabre :
- Tinea corporis.
- Dermatophyties des plis.
- Folliculites.
- Dermatophyties des pieds et des mains.
* Dermatophyties des ongles :
* Maladie trichophytique rare.
* Mycétomes trichophytiques exceptionnels.


II. Teignes du cuir chevelu :
1-    Teignes tondantes :
            a-  Teignes microsporiques:
Agents :
Anthrophiles : Microsporum audouini ; M.Langeroni.
Zoophiles : M.canis.
Géophiles : M.Gypseum, M. cookei
-          enfants en age scolaire.
-          Contagieuse → épidémies étendues guérit spontanément à la puberté en général.
Clinique :
-          Placard érythèmato-squameux unique ou en petit nombre, de 3-6 cm, tous les cheveux sont cassés à 2mm de leur émergence et entourés d’une gaine blanchâtre (spores au microscope)
-          Lumière de Wood : fluorescence verte.
-          Examen au microscope : cheveux entourés de spores et contiennent des filaments = parasitisme endo-ectothrix)
-          Culture : identifie l’espèce.
           b-  Teigne trichophytique :
     Agents :
    Trichophyton violaceum, Tr.Tonsurans, Tr.Soudanense.. tous anthropophiles.
-          Enfants des 2 sexes, en âge scolaire.
-          Moins contagieuse que la teigne microscopique.
-          Guérit à la puberté.
     Clinique :
   Petites plaques érythémato-squameuses, 1-2 cm, de forme irrégulière, recouvertes de cheveux grisâtres et   
    fragiles, cassés à leur émergence, il existe qq cheveux non parasités.Les cheveux atteints ne sont pas  
 engainés.
-          Examen microscopique :cheveux cassés contenant des spores disposées en chaînettes : parasitisme endothrix.
-          Culture indispensable à l’identification de l’espèce .

2-    Teigne favique (FAVUS) :
 Agents :
Ttichophyton Schonleinii, Tr.Quinkeanum, rarement le Tr.Gypseum.
Contamination :
-          Dans l’enfance par contact avec un malade.
-         Foyers familiaux fréquents .
-         Les rats : source possible d’infection.
-         Pas de guérison à la puberté.
-         Peu contagieuse, conditions d’hygiène défectueuse, sous-alimentation.. :  «Teigne de misère» 
-         Devenue rare .
-         Evolution chronique aboutit à une alopécie cicatricielle
Clinique :
Lésion caractéristique : le Godet favique = petite masse de 0,5-1,5 cm, jaune souffre, cupuliforme, périfolliculaire.
Les éléments sont peu nombreux.
-          Cheveux mats et se cassent à qq. Cm de leur émergence.
-          Examen microscopique : godets constitués par un peloton de filaments mycéliens et des spores rectangulaires : parasitisme endothrix.
-          Culture : identifie l’espèce.

3-    Teignes suppurées(kérion de Celse, Sycosis parasitaire) :
  Agents :
Tr.Mentagrophytes, Tr.Verrucosum, parfois M.Gypseum ou M.Canis.
-          Enfants et adultes, homme > femme.
-          Milieu rural++
       Contamination à partir de bovins, chats, chiens..), parfois directe interhumaine.
        Clinique : Adulte barbe et régions velues.
                          Enfant : cuir chevelu.
      Placards érythèmato-squameux qui se couvrent en qq. Jours par des pustules folliculaires rupture avec
      Issue de pus jaunâtre.
      Caractère inflammatoire avec adénopathie satellite :
      Fièvre modérée, céphalées, arthralgies.
      Parasitisme : endo et ectothrix.

4-    Traitement des teignes :
-    Traitement toujours général+++ : kétaconazole ou griséofulvine 50mg/Kg/j.
-    Toujours associé à un ttt local ( dérivé imidazolés)
-    Longue durée : 4-6 semaines,8 semaines si favus.
-    Eviction scolaire++ si dermatophyte anthropophile.
-    Si champignon zoophile : ttt de l’animal.
-    Guérison si 2 examens mycologiques négatifs à 15j d’intervalle.

Ш. Dermatophyties de la peau glabre :
    1-  Forme typique : tinea corporis
- Anciennement appelé herpès circiné.
- Affection très fréquente, touche les 2 sexes à tout âge.
- Tous les dermatophytes peuvent en être responsables .
Transmission : homme homme ou animal → homme.
Clinique :
Tache éryhtèmateuse prurigineuse, à centre squameux, à bord vésiculeux et à extension centrifuge.
La confluence des lésions → lésions polycycliques.
Les poils et duvets couvrant les lésions peuvent être parasités.
La guérison : commence au centre qui pâlit.
Diagnostic :
-    Positif : clinique+examen mycologique des squames :
      → Filaments mycéliens+anthrospores.
La culture sur milieu de Sabouraud détermine l’espèce.
-    Si doute : biopsie cutanée => filaments mycéliens P.A.S.+
-    Différentiel :
   • Eczéma nummulaire : plus rouge, suintant.
   •  Psoriasis.
   • Toxidermies.
   • Syphilis secondaire…

  2-  Dermatophyties des grands plis :
 Type de description : dermatophytie des plis inguino-cruraux Tinea Cruris
-    Anciennement appelé « eczéma marginé de Herba »
Agents : Trichophyton rubrum++, Tr. Interdigitale, Epidermophyton Floccosum.
-    Très fréquente après la puberté .
-    Homme > Femme .
Transmission : - auto inoculation à partir d’une mycose des pieds+++
                          - directe (contact sexuel) ou indirecte (sous-vêtements).
Clinique :
-    Lésions unilatérales ou bilatérales et symétriques++
-    Début sur face interne de la cuisse.
-    Une ou plusieurs taches érythémato-squameuses, vésiculeuses en bordure.
-    Placard polycyclique par confluence des lésions.
-    Pli inguinal → cuisse → organes génitaux → pli interfessier.
-    Evolution : guérison centrale (centre pale, bistre), bordure inflammatoire.
-    Lésions satellites autour du placard, prurigineuses.
-    Diagnostic positif : clinique+mycologie.
-    Diagnostic différentiel : candida , psoriasis+++

      3-  Dermatophyties interdigito-plantaires et palmo-plantaires :
  Epidémiologie :
-    Très fréquente > 75% de la population marocaine.
-    H > F EXCEPTIONNELLES CHEZ L’ENFANT.
-    Pieds > mains
-    Favorisées par le port de chaussures imperméables, trouble circulatoire, les abulitions, macération…
-    Constituent souvent le point de départ d’autres mycoses à distance.
  Agents :
  - Les plus fréquemment retrouvés :Tr. Rubrum,Tr.Interdigitale,Epidermophyton floccosum(anthropophiles)  
     et Tr. Mentagrophytes ( géo-zoophile)
  Transmission :
   Pieds : interhumaine indirecte (chaussettes, serviettes humides, marche pieds nus..)
   Mains : auto-inoculation à partir d’un foyer++
  Clinique :
   Pieds : plis interdigito-plantaires (3éme et 4éme espaces+++)et la voûte plantaire, rarement les bords 
                latéraux.
    Intertrigo exsudatif ou squameux avec rhagades au fond des plis entre et sous les orteils ou placards  
    érythèmato-vésiculeux parfois bulleux sous la plante.
    Extension des lésions toute la surface plantaire.
    Lésions bien limitées , à contour polycyclique parfois hyperkératose.
    Erythème entouré d’une collerette desquamative (vésicules éliminées)
    Prurit parfois violent, sensation de brûlure.
    Pied malodorant.
    Mains : paumes+++
-    aspects similaire, érythème entouré d’une collerette desquamative (vésicules éliminées)
-    Toujours rechercher un aspect mycosique à distance.
Diagnostic :
Positif : Ex mycologique.
Différentiel : intertrigo bactrien ou candidosique, psoriasis.

     4- Traitement :
- Le choix dépend de la localisation, l’étendue des lésions, le terrain.
- Le critère de guérison=restitution ad integrum du tégument avec un contrôle mycologique négatif.
- Les antifongiques récents permettent 100% de guérison.
a. Les moyens :
  Traitement local :
-    Suppression des facteurs favorisants ++ : séchage soigneux des plis , pieds et des espaces inter orteil.
-    Antiseptique si risque d’infection bactérienne ex : bain de permanganate de potassium dilué , bétadine*, savon acide..
   Traitement antifongique spécifique topique :
Ciclopiroxolamine (Mycoster*)crème, solution, solution filmogène.
Les imidazolés : Pévaryl* crème, lait et poudre, Fazol*, Kétoderm* crème, Dermofix* crème, poudre et solution.
1/Terbinafne : Térix* , Téguma*, lamisil* :1cp à 250mg/j x 1mois.
Effets Secondaires : trouble digestif, réaction cutanée allergique, toxicité hépatique+++ (surveillance hépatique avt, au cours et après ttt)
2/Fluconazole Diflucan*, Mynazol*… gel à 50 et 150 mg
C.I : femme enceinte.
    3/Kétoconazole : Nizoral* cp à 200mg suspension buvable : 1goutte=1mg
         Dose : 200mg/j adulte.
                     100mg/j enfant de 20-40kg
                     50mg/j enfant < 20kg.
       Effets secondaires : trouble digestif, prurit, gynécomastie réversible chez l’home, hépatite toxique+++
                                              surveillance/ bilan hépatique avant, au cours et après ttt
           C.I : femme enceinte – allaitante , hépatopathie.
         4/Griséofulvine : Fulcine* forte cp à 500mg
                                        Griséofulvine* 125,250,500mg
               Dose : 1g/j chez l’adulte.
                           10-20mg/kg/j chez l’enfant.
               Effets secondaires : troubles digestifs, céphalées, vertiges, urticaire, hématologique. 
               C.I : grossesse, porphyrie, ttt par les anti K

  b- Les indications :
    Dermatophyties de la peau glabre :
                ttt local X 3-4 semaines.
                Si lésions diffuses ou terrain immunodéprimé : ttt systémique.
    Dermatophyties des grands plis :
               Antiseptiques+ttt localX3-4 semaines.
    Intertrigo interdigito-plantaire et palmaire et plantaire :
               ATS. ttt antifongique local 3-4 sem +prophylaxie(poudre chaussures et chaussettes)
               Si hyperkératose plantaire : associer kératolytique (ex : vaseline salicylée à 10% ?crème à base  

                d’urée)+ttt systémique. 
Dermatophyties de la peau glabre et cuir chevelu Reviewed by Nabil CH on 02:07 Rating: 5
All Rights Reserved by Cours De Medecine © 2014 - 2016

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.