Fractures de l'extrémité supérieure de l'humérus

Définition :

Ce sont les fractures de l’humérus qui siège au dessus de l’insertion du grand pectoral

Généralités :

→  Age :
-  Surtout sujet âgé : femme ménopausée : traumatisme minime.
-  L’adulte jeune : traumatisme violent.
-  Chez l’enfant : fracture en bois vert de la métaphyse et les fractures décollements
épiphysaires.
→  Trait de fractures :
-  Peut passer par les 2 tubérosités (trochiter et trochin) par le col anatomique ou par le col
chirurgical.
-  Les fractures peuvent être engrenées (non déplacées) ou non engrenées (déplacées).
-  La vascularisation de la tête est de type terminal, en cas de fracture du col anatomique, il y a
risque de nécrose d’où le recours à des prothèses en cas de fractures luxations.

Mécanisme :

→  Direct : chute sur moignon de l’épaule.
→  Indirect : chute sur main ou coude.

Étiologies :

a-  En pratique civile :

-  Accident domestique : chute
-  Accident de la voie publique
-  Accident de sport
-  Accident du travail

b-  En pratique de guerre :

Traumatisme par arme à feu entraînant des dégâts osseux et parties molles importants.

Classification de DUPARC :

1-  Fractures extra articulaires :

a-  Fractures des tubérosités :

Trochiter-Trochin

b-  Fractures sous-tubérositaire :

C'est-à-dire fracture du col chirurgical, engrenées de face de profil ou déplacées.
→  Fracture engrenée (70%) la plus part des fractures du col chirurgical sont engrenées et
stables quel soit en adduction ou en abduction en fonction du traumatisme.
→  Fracture non engrenée :
Fractures déplacées du col chirurgical de l’humérus
Le fragment inférieur remonte dans l’aisselle sous la coracoïde avec une déformation qui se
rapproche de celle de luxation antéro-interne. Le fragment vient menacer les vaisseaux
axillaires et les éléments du plexus brachial qui peuvent être lésé.

2-  Fractures articulaires :

-  Fractures céphaliques et les fractures céphalo-tubérositaires peuvent engrenées ou non
engrenées.
-  Intérêt du scanner avec reconstitutions 3D pour l’analyse de ces fractures complexes.

3-  Fractures céphalo-métaphysaires :

Issues des encoches survenant au cours des luxations.

Classification de Neer

-  Elle est basée sur le siège du trait de fracture et le nombre de trait.
→  Fracture du col chirurgical :
Fracture à 2 fragments : fracture engrenée ou non engrenée.
Fracture à 4 fragments.
→  Fracture de la grosse tubérosité : à 2 ou 3 fragments.
→  Fracture de la petite tubérosité : trochin, fracture à 2 ou 3 fragments
→  Fracture de la petite et grosse tubérosité à 3 et 4 fragments
→  Fracture luxation antérieure
→  Fracture luxation postérieure à 2 fragments ou 3 et 4 fragments
→  Fracture articulaire engrenée
→  Fracture extra articulaire engrenée
→  Fracture articulaire non engrenée
→  Fracture extra articulaire non engrenée

Etude clinique :

  Interrogatoire
Age, ATCD, circonstances.
  Signes fonctionnels : douleur intense avec impotence fonctionnelle totale.
  Examen clinique :
→  Inspection :
-  Déformation de l’épaule en cas de fractures non engrenées.
-  Plus tard, une ecchymose diffusant vers le bras et le coude.
→  Palpation :
-  Douleur exquise au niveau de l’épaule.
→  Il faut d’emblée rechercher les complications possibles :
-  Vasculaires lésions des vaisseaux axillaires (pouls)
-  Nerveuses lésions du plexus brachial, du nerf circonflexe du radial (extension du ind. Sup).
-  Cutanées l’ouverture est rare.
-  Musculaire : deltoïde, tendon du biceps, interposition des fractures empêchant la réduction
et justifiant une réduction chirurgicale.

Radiologie :

-  Face, profil, TDM.
-  Trait des fractures, les déplacements.
-  Intérêt du scanner dans les fractures complexes prévoir une stratégie thérapeutique et
chirurgicale correcte.

Evolution et complication

  Favorable : consolidation en 4 semaines
  Complications :
 Immédiate : cutanées, vasculaires et nerveuses.
→  Tardives :
-  Cals vicieux soit extra articulaires bien tolérés, soit articulaires mal toléré avec douleurs
raideurs et arthrose de l’épaule.
-  Pseudo arthrose rare septique ou aseptique (absence totale et définitive de consolidation)
-  Nécrose de la tête humérale.
-  Raideur de l’épaule (arthrose et rhumatisme raideur)
La nécrose de la tête humérale passe par 3 stades :
Stade de condensation : contour de la tête est respecté.
Stade d’affaissement : contour est irrégulier
Stade d’arthrose retentit sur les surfaces articulaires en regard.

Traitement :

a-  Traitement orthopédique :

  Fracture engrenée ou peu déplacée
Attelle pendant deux semaines puis mobilisation de l’épaule.
Doucement et progressivement en gardant une simple écharpe pendant quelques jours.
  Fracture déplacée (instable)
→  Réduction orthopédique sous anesthésie générale est menée progressivement puis plâtre
thoraco-brachial.
→  Le plâtre pendant (pouls au niveau du coude peut rendre beaucoup de service).

b-  Traitement chirurgical :

Indique en cas d’échec du traitement orthopédique et dans les fractures déplacées.
  Ostéosynthèses à foyer ouvert
→  Voie d’abord antérieure delto pectorale
→  Réduction des différents fragments.
→  Contention : ostéosynthèses variées :
-  Vissage.
-  Plaque vissée simple.
-  Plaque vissée verrouillé.
  Ostéosynthèse à foyer fermé
-  Enclouage centromédullaire
-  Embrochage fascicule de Hack étal
-  Embrochage percutané
  Chirurgie prothétique
-  Prothèse humérale ou prothèse totale
-  Fracture complexe et fracas de l’épaule
-  Fracture luxation
Fractures de l'extrémité supérieure de l'humérus Reviewed by Nabil CH on 23:02 Rating: 5
All Rights Reserved by Cours De Medecine © 2014 - 2016

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.