Giardiose : Épidémiologie, Diagnostic et Traitement

Définition :

Résultat de l’infestation de l’intestin grêle par un protozoaire flagellé du nom « Giardia Lamblia » appelée également « Giardia intestinalis », c’est une P. cosmopolite, souvent bien toléré mais peut entraîner des troubles sévère surtout chez l’enfant.

Le Parasite :

1- Morphologie :

2 formes : Végétative et Kystique

    Forme végétative :

Ressemble à 1 cerf-volant, 1 tête de hibou
Ce P. est piriforme, càd en forme de poire
Mesure 20 µ de longueur et 5-10µ de largeur
Vue de face : c’est un parasite qui ressemble à 1 survolant.
Vue de profil : c’est un parasite qui ressemble à une cuillère.
L’extrémité antérieure présente une dépression délimitée par une membrane périfibrillaire
Le P. dans sa partie médiane présente une fibre chromatinienne qui constitue le squelette du P. qu’on appelle « axostyle » de part et d’autre de l’axostyle, on va trouver 2 noyaux avec une chromatine centrale relativement grosse entre les 2 noyaux nous allons rencontrer 4 paire de blépharoplastes d’où parte les flagelles 2 antéro latéraux et 2 postéro latéraux
Et 4 flagelles dont 2 post et 2 ant les postéro-ventraux et les antéro ventraux.
La dépression constitue la bouche du P. cytostome.

     La forme kystique :

P. ovale en ballon de Rugby, délimitée par une membrane rigide, à l’intérieur on va trouver une dépression faite de reste fibrillaires lorsque le kyste est mur, il contient 4 noyaux disposés de façon apicale, le parasite mesure 5 µm sur 15 µm.

2- Biologie :

a: Mobilité :

Très mobile sous forme végétative.
→ se déplace en chute de feuilles.

b: Habitat : +++

Parasite vit à la surface de la muqueuse de l’intestin grêle et se localise dans le duodénum mais peut se localiser au niveau du cholédoque et des voies biliaires, ce parasite fixé sur la muqueuse digestive grâce à sa cytostome et empêche alors l’absorption au niveau des organes (en particulier du duodénum).

c: Nutrition :

La forme végétative se nourrit de débris fécaux par phagocytose + osmose.

d: Reproduction :

La forme végétative se divise de façon binaire donnant lieu à 2 formes végétatives.
L’enkystement de la forme végétative survient lorsque les conditions de multiplication sont défavorables, la forme végétative concentre ses réserves devient immobile et donne un kyste qui est éliminé par les selles.
N.B : une maturation du kyste dans le milieu extérieur prend environ 24h (et donc auto infestation rare).
* La formation des kystes est irrégulière : il existe des périodes négatives d’élimination du kyste qui peuvent durer 7 à 10 j.

Épidémiologie :

Fréquence :

Dans les pays développés, les porteurs asymptomatiques présentent 1 à 5 % or, l’incidence peut arriver à 50% dans les pays moins développés.
Au Maroc elle peut arrivé à 15% pour les enfants.
Forme endémique parfois épidémique (école, hôpitaux…).

Mode de contamination :

Par voie orale au travers du kyste de G : transmission directe par main sales et indirecte : eau…
Le réservoir : homme et certains animaux (chien, rats, chats)
Symptomatologie :
- Forme asymptomatique très fréquente.
- La G. intestinale :
Manifestation par des diarrhées plus constipation.
Avec selles fétides (très mauvaise odeur) et sont mise en bouse de vache.
- La G. hépatobiliaire simule une cholécystite avec douleur post prandiale (douleur en coup de poignard) (différent de l’ulcère).
- La G. peut être à l’origine d’une anémie mégaloblastique par empêchement d’absorption de vitamine B12 au niveau du duodénum.

Diagnostic :

Formes kystique et végétatives à rechercher dans les selles.
Végétative Þ morphologie + déplacement, recherchés à l’état frais ou après fixation et  coloration des selles.
Kystique Þ
* Selles liquide, en bouse de vache.
   - A l’état frais ou après coloration ou usage de technique d’enrichissement.
* Identification par tubage duodénal prélever la bile…
* Technique de l’entéro-test qui consiste à faire avaler 1 fil muni d’un nœud à son  bout jusqu’au duodénum Þ observer le suc déposé dans le nœud (forme végétative)
* Biopsie duodénale (forme végétative)
Attention au période d’élimination négative et il faut répéter les examens tous les 3 jours.

Traitement :

- Imidazolés : flagyl…
- 2 ou 3 cures pour traiter même les formes végétatives cachées dans les voies biliaires.

Prophylaxie :

Individuelle : propreté des mains, des aliments + utilisation de l’eau potable.
Collective : dépistage + traitement des malades + porteurs sains + installer les latrines.
Giardiose : Épidémiologie, Diagnostic et Traitement Reviewed by Nabil CH on 23:44 Rating: 5
All Rights Reserved by Cours De Medecine © 2014 - 2016

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.