Trachome : Définition, Clinique et Traitement

a- DÉFINITION-ÉPIDÉMIOLOGIQUES

Kératoconjonctivite transmissible, due à Chlamydia trachomatis, d’évolution généralement chronique, caractérisée par la formation de follicules, une hyperplasie papillaire, un pannus cornéen, et entraînant des lésions cicatricielles typiques (OMS) ;
Environ 500 millions de sujets sont touchés dans le monde. Il reste encore la principale cause de cécité évitable dans le monde (10% des sujets atteints). Il sévit de façon endémique dans les pays pauvres. Au Maroc, les 5 provinces les plus touchées sont Zagora, Ouarzazate, Errachidia, Tata et Figuig ;
Les facteurs de risque: la mauvaise hygiène, la surpopulation, le bas niveau socioéconomique et les climats chauds poussiéreux. La maladie se propage d’oeil à oeil (mouches, stylet de Khol…) et de main à oeil ;

b- CLINIQUE

La forme aiguë du trachome survient essentiellement à l’âge préscolaire et au début de l’âge scolaire. Les réinfections multiples engendrent la forme chronique responsable des séquelles. On distingue cliniquement une phase inflammatoire et une phase cicatricielle :
Trachome inflammatoire, appelé aussi trachome actif ou floride ; il est caractérisé par la présence, en plus des signes de la conjonctivite aigue, de trois signes très évocateurs :
  o L’hyperplasie papillaire ;
  o Les follicules ;
  o Le pannus cornéen : constitué d’ un voile opalescent et vascularisé qui descend du limbe supérieur vers le centre de la cornée.
Trachome cicatriciel
o Les follicules et les papilles sont absents ;
o La conjonctive tarsale est parcourue de cicatrices linéaires (ligne d’Arlt ) ;
o Le tarse est déformé, bosselé, parfois recouvert de concrétions jaunâtres ;
o L’entropion-trichiasis résulte de la rétraction cicatricielle du tarse, entraîne l’opacification cornéenne qui peut être très étendue et affecter l’axe visuel;
o Au niveau de la cornée, la cicatrisation du pannus laisse une opacité. La nécrose des follicules limbiques engendre les ocelles limbiques ou fossettes de Herbert, pathognomoniques;
o Sécheresse oculaire par destruction des glandes conjonctivales;
o Au stade ultime, la cornée devient opaque, blanche, irrégulière, sèche, vascularisée, réalisant l’aspect classique d’oeil de statue.

c- TRAITEMENT

Forme aiguë : Tétracycline en topique (pommade à la Chlortétracycline 1% pendant 6 semaines) ou Azithromycine en prise unique per os 20 mg/kg ;
Trachome cicatriciel : traitement chirurgical de l’entropion-trichiasis, la sécheresse oculaire par des larmes artificielles et l’opacification cornéenne par une greffe de cornée.

d- PRÉVENTION

Elle est primordiale. Elle vise à éviter la contamination et les réinfections. L’amélioration du niveau d’hygiène et du niveau socioéconomique des zones endémiques permet une réduction de la prévalence du trachome : apport de l’eau, construction de latrines, lutte contre les mouches...
L’organisation mondiale de la santé (OMS) recommande une stratégie intégrée « CHANCE » pour lutter contre le trachome. Cette stratégie combine :
. CH : la chirurgie du trichiasis ;
. A : l’antibiothérapie des cas de trachome inflammatoire ;
. N : la promotion de l’hygiène individuelle « nettoyage du visage » ;
. CE : les « changements de l’environnement » pour une meilleure hygiène collective (gestion des déchets et approvisionnement en eau).
Grâce à la collaboration entre le Ministère de la Santé, l’OMS, et des ONG, le trachome et ses complications sont en voie d’éradication au Maroc.
Trachome : Définition, Clinique et Traitement Reviewed by Nabil CH on 14:00 Rating: 5
All Rights Reserved by Cours De Medecine © 2014 - 2016

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.