Les luxation de l'epaule


 Définition-Classification : 
Il s’agit d’une perte de contact entre la tête humérale et la glène de l’omoplate.
La luxation se fait le plus souvent en avant : luxation antérieure, et rarement en arrière : luxation postérieure.
Exceptionnellement : elle survient en bas et le bras est bloqué en abduction : luxation en Maerecta.
 Luxation antérieure de l’épaule 
Elle peut être :
  - Antéro interne sous coracoïdienne (la plus fréquente)
  - Extra coracoïdienne
  - Intra coracoïdienne
  - Ou sous claviculaire


1- Mécanismes et étiologies : 
→  Indirect : Il s’agit le plus souvent d’une chute sur la main avec rotation externe du bras.
→  Directe : Rare choc sur le moignon de l’épaule.
→  Etiologies : Accident de sport, accident voie publique, accident de travail, accident domestique.

2- Etiopathogénie et anatomo-pathogénique : 
→  l’âge : La luxation antérieure est rare chez l’enfant qui se fracture plutôt l’humérus, elle est plus fréquente
chez l’adulte.
→  Les lésions : La tête tourne en dehors et sort de la glène, elle va se loger en avant de l’omoplate. Ce déplacement implique :
- Lésions capsulo-ligamentaires
- Lésions du bourrelet glénoïdien
- Arrachement du périoste
- Lésions vasculo-nerveuses : compression vasculaire et lésions du plexus brachial ou de ses branches surtout nerfs axillaire et radial.
- Lésions de la coiffe des rotateurs.
- Lésions osseuses associés : Fractures des tubérosités.

3- Etude clinique : 
Type de description : luxation antéro-interne sous coracoïdienne.
Il faut déshabiller le malade et faire un examen comparatif des deux épaules.
→  Interrogatoire : âge, ATCD, circonstances, s’agit il du premier épisode.
→  Signes fonctionnelles :
      - Douleur intense
      - Impotence fonctionnelle absolue
→  Signe physiques 
*  Inspection :
   - La déformation peut être évidente
   - Coup de hache externe avec saillie anormale de l’acromion en dehors et saillie de la tête huméral en avant
   - Bras en abduction.
*  Palpation :
   - Cavité glénoïde est vide, la tête est palpée au niveau du creux axillaire
   - L’abduction externe irréductible.
*  Rechercher des complications vasculo-nerveuses :
   - Palpation des pouls : rechercher la sensibilité du moignon de l’épaule (nerf axillaire), sensibilité, motricité, coloration et chaleur des doigts

4- Etude para clinique : 
La radiographie standard de face et de profil, il montre la luxation et les lésions osseuses associés.
5- Traitement : 
Il s’agit d’une urgence orthopédique
- L’anesthésie : locorégionale ou générale.
- Réduction orthopédique : le principe : effectuer les mutes inverses qui ont aboutit à la luxation : traction adduction et rotation interne du brasw.
- Contention par écharpe ou bandage coude au corps bras en rotation interne pendant 3 semaines.
- Réduction chirurgicale en cas d’échec de la réduction orthopédique :
- Irréductibilité par interposition : os, tendon ou capsule ; ou en cas d’incoercibilité ; la tête se reluxe immédiatement après réduction par lésion capsulo-ligamentaire ou osseuse importante.
- Radio de contrôle pour s’assurer de la réduction.

6- Evolution : 
L’évolution sous traitement est souvent favorable.
7- Complications : 
a- Immédiate : 
L’irréductibilité et incoercibilité sont rares et nécessitant un traitement chirurgical.
b- Tardives : 
- Luxation négligée ou ancienne : diagnostique fait après la 3ème semaine.
- Raideur de l’épaule : cas d’immobilisation prolongée.
- Luxation récidivante.
8- Autres complications :
- Luxation postérieure rare : diagnostique radiologique difficile, risque de passer inaperçue :  bien analyser la radiographie de face et surtout le profil de Bloom et Obata.
- Fractures luxations : mauvais pronostic.
- Luxation inférieure : erecta : exceptionnelle





Les luxation de l'epaule Reviewed by Nabil CH on 18:38 Rating: 5
All Rights Reserved by Cours De Medecine © 2014 - 2016

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.