Douleur abdominal chronique : Démarche diagnostic


Il s’agit de douleurs abdominales  qui persistent ,se répètent et deviennent chroniques en dehors de contexte de l’urgence
-interrogatoire et l’examen clinique complet
-les examen complémentaires seront guidés par la clinique et par la localisation et le type de la douleur :
 *l’échographie abdominale, les examens endoscopiques et le scanner abdominal sont les principaux examens demandés (souvent négatifs)
 *parfois exploration chirurgicale par coelioscopie
-étiologies : en fonction de contexte et la localisation de la douleur

1-douleur épigastrique  et péri- ombilicale chronique
-pathologie gastro –duodénale et bilio –pancréatique en premier lieu : échographie, endoscopie haute
-parasitose intestinale : lamblia, ascaris, ténia
-pathologie du grêle :
   *maladie cœliaque : s’il existe un syndrome de malabsorption associé
   *tumeur du grêle, bénigne ou maligne de diagnostic très difficile :transit radiologique ou fibroscopie ou  capsule endoscopique
   *diverticule de Meckel : plus souvent découvert en cœlioscopie que sur le transit radiologique
-une artérite mésentérique : doit être évoquée sur un terrain vasculaire devant des douleurs rythmées par les prises alimentaires

2-douleur de l’hypochondre droit :
-pathologie hépatobiliaire et pancréatique : echographie, scanner voir bili –IRM
-Périhépatite ou syndrome de Fitz Hugh Curtis  secondaire à une infection génitale plus souvent due à chlamydia trachomatis qu’au gonocoque, confirmée par la sérologie et la laparoscopie
-foie cardiaque avec dilatation des veines sus –hépatiques à l’échographie
-syndrome de Budd –chiari :thrombose des veines sus hépatiques confirmée par l’angioscanner
-hépatite aigue virale ou alcoolique
-parasitose :hydatidose..
-penser à la fréquente distension aérique angulaire   droit (colon droit) qui sera diagnostiquée après avoir éliminé une pathologie tumorale

3-douleur de l’hypochondre gauche
-pathologie pancréatique,gastrique et colique
-Colite ischémique confirmé par la coloscopie et l’artériographie
-colite colite pseudo membraneuse en général post –antibiothérapie, confirmée par la coloscopie et la mise en évidence bactériologique du clostridium difficile et de ses toxines sur l’analyse des selles
-une affection non digestive : rate ; rein ; plévre poumons à explorer par échographie et scanner thoraco-abdominal

4-douleur de la fosse iliaque droite
-pathologie colique fonctionnelle et organique, tumorale, infectieuse ou inflammatoire
-tuberculose péritonéale :confirmée par laparoscopie avec biopsies
-pathologie urogénital confirmée par échographie, scanner ,UIV ,cystoscopie ,hystérosalpingographie et coelioscopie

5-douleur de la fosse iliaque gauche
*pathologies intra-abdominales :
-hématomes des muscles grand droit et psoas : chez les patients sous anticoagulants, à rechercher par écho.
-carcinose péritonéale : souvent précédée d’un météorisme, difficile à évoquer en l’absence de cancer connu, l’échographie et le scanner sont souvent mis en échec et la laparoscopie s’avère indispensable
-la maladie adhérentielle du péritoine  ou le matériel oublié en cas d’antécédents chirurgicaux abdominaux
-fibrose rétro péritonéale objectivée par le scanner
*pathologie extra –abdominaux : porphyrie aigue intermittente, maladie périodique, hypertriglycéridémie, hypercalcémie, hémolyse qui évoluent par poussées (drépanocytose..), saturnisme ; vascularites digestives (périartérite noueuse le purpura rhumatoide) 
Douleur abdominal chronique : Démarche diagnostic Reviewed by Nabil CH on 22:34 Rating: 5
All Rights Reserved by Cours De Medecine © 2014 - 2016

Formulaire de contact

Nom

E-mail *

Message *

Fourni par Blogger.